Le fait associatif est devenu incontournable. On ne doute plus aujourd’hui de sa légitimité en tant que force vive d’action collective. Mais quel rôle peuvent jouer les associations à l’échelle de la société, elles qui ne sont apparemment que le support d’intérêts privés ou de projets ponctuels ?

Devant ce qui semble être un lent et irrémédiable désinvestissement des français de la vie politique, du plan local à l’Europe, évoquant le développement, largement ressenti, de comportements individualistes, parfois chargés de violence, et la dilution parallèle de formes de sociabilité traditionnelles, on ne peut que se questionner : qu’est-ce qui, aujourd’hui, est porteur d’action citoyenne, vecteur d’une consolidation de la citoyenneté ?


Canary Trainers Casual Trainers Casual Kangol Canary Casual Kangol Mens Canary Mens Trainers Mens Kangol
Les associations à la rescousse ?

Les associations sont à la mode, le centenaire de la loi de 1901 approche. Est-il pertinent, toutefois, de vanter le fait associatif en tant qu’il propose une alternative à ce dédouanement des français pour la vie collective ? Ou est-ce lui donner un rôle qu’il n’a pas ?

Partons d’un constat : la création de la majorité des associations n’a pas pour cause la volonté de promouvoir les valeurs citoyennes. La forme associative est avant tout choisie par un groupe d’intérêts communs comme un instrument, une facilité au service d’un objectif, d’un projet. Car elle permet d’établir facilement des règles de trésorerie, d’offrir une structure de représentation lisible etc. Le caractère indénombrable des objets d’association rencontrés témoigne en ce sens. Mais, le choix opportuniste de formes associatives est-il pour autant dénué de réelle portée sociale ?


Un espace de démocratie

Trainers Mens Kangol Casual Mens Canary Canary Trainers Casual Kangol Trainers Kangol Canary Mens Casual Le fonctionnement des associations implique la définition de tâches, l’exercice organisé de responsabilités au service d’un collectif : élection des dirigeants, vote des décisions, transparence de la gestion. Les associations sont bien des lieux d’apprentissage du vivre ensemble, d’exercice du jeu démocratique. Autre évidence, l’association est un groupement dont le but est désintéressé. Si une association peut proposer des prestations payantes, elle n’est pas en recherche de bénéfices ; les mouvements d’argent (salariat, sources de financement, ressources propres) y sont asservis à la poursuite de son objectif, sont contingents et non raison première. L’association se place, sur ce plan, en opposition au monde de l’entreprise et à ce qu’il suppose : sacrifices sur l’autel de la rentabilité, normalisation et hiérarchisation.


Le chaînon manquant

Les associations existent en dehors du Marché et des institutions, tirent leur force de cette distinction.

D’une part, elles produisent et valorisent des échanges non marchands. Entre les bénévoles et le public de l’association s’établit une relation de parité qui n’a pas d’équivalent, qui suppose qu’il n’y a pas un professionnel et un « client », qu’il y a interaction et bénéfice mutuel, que les positions pourraient, au moins idéalement, être interchangées. On peut recevoir un service d’une association et, plus tard, y devenir bénévole à son tour, reproduire ce service mais aussi intervenir dans le fonctionnement ; on peut tout aussi simplement choisir de s’en écarter. Cette liberté de mouvement, entre extérieur et intérieur, participe de la force des associations, contribue à ne pas les éloigner de leur objet, leur évite de se concentrer sur le seul développement de la structure.

Les associations cumulent cette informalité des relations avec un rapport affirmé aux institutions publiques : leurs statuts sont déposés en préfecture, elles se confrontent ou travaillent avec les collectivités. Être membre d’une association, c’est aussi jouir de ce surcroît d’existence sociale et de représentation, de cette « permission d’agir » à l’échelle de la collectivité. Lieux d’apprentissage d’une démocratie participative, vecteurs de relations non marchandes, facteurs de reconnaissance et de dignité : les associations méritent d’être reconnues pleinement pour leur contribution aux processus de socialisation. Sans pour autant cautionner le désinvestissement de l’État ou l’absence de remise en cause de l’action publique.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir
X de Chaussures 17 Tango indoor Homme adidas 4 foot FZYdqwv4

Ladies Canvas SoulCal Trainers Ladies Canvas Canvas SoulCal SoulCal Surf Surf Surf Trainers Ladies PqvwBFnp

Trainers Mens Kangol Trainers Canary Casual Mens Casual Canary Trainers Mens Kangol Casual Canary Kangol